OGO062 - L'androna islamica (la religion contra la vida)
OGO062 - L'androna islamica (la religion contra la vida)
  • Charger l'image dans la galerie, OGO062 - L'androna islamica (la religion contra la vida)
  • Charger l'image dans la galerie, OGO062 - L'androna islamica (la religion contra la vida)

OGO062 - L'androna islamica (la religion contra la vida)

Prix normal
€14,95
Prix réduit
€14,95
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du paiement.

Auteur : Hamid Zanaz ; Sèrgi Viaule ; Michel Onfray — langue : occitan (languedocien) — format : 15x21 cm — nombre de pages :  168 — illustrations : sans.
En France comme en Occitanie, critiquer le christianisme passe pour être progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va autrement. Les accusations d’islamophobie, de racisme et d’antisémitisme pleuvent drues. Dans le paysage bétonné de la critique à géométrie variable du fait religieux, les libertaires, ces mécréants qui n’ont «ni dieu ni maître» font, une fois de plus, désordre. Disons-le tout de go, ce livre s’oppose à l’idéologie islamique comme aucun livre ne le fît jusqu’à maintenant. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale et implacable. Elle a la précision du scalpel entre les mains d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certainement que quelques bonnes âmes, ne connaissant rien à l’islam, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Pour autant, pour les défenseurs des droits humains, pour les démocrates et les esprits libres, critiquer aujourd’hui l’islam en Europe et partout ailleurs, relève du devoir. Comme le dit si bien l’auteur, il est impératif d’appeler un chameau, un chameau. Donc, il convient de rappeler aux partisans de l’amputation, de la circoncision, d’un statut inhumain pour les femmes, etc.… ce qu’ils sont: c’est à dire des obscurantistes religieux et des fascistes.
Hamid Zanaz est un citoyen du monde né arabe en Algérie. Jusqu’en 1989 il enseigna la philosophie (en arabe) à la faculté d’Alger. Condamné par les islamistes, il quitta l’enseignement pour travailler dans la presse indépendante. Il est actuellement réfugié en Europe et ce, depuis 1993.

En França coma en Occitània, criticar lo cristianisme passa sovent per quicòm de progressista. Per contra, tanlèu que se tòca a l’islam o a la religion josiva, ne va autrament, bravament autrament. Las acusacions d’islamofobia, de racisme e d’antisemitisme plòvon espés. Dins lo païsatge betonat de la critica a geometria variabla del fach religiós, los libertaris, aquestes mescresents qu’an pas «ni dieu ni mèstre» fan, un còp de mai desòrdre. Diguem-o de tira, aqueste libre s’opausa a l’ideologia islamica coma cap de libre o faguèt fins ara. La critica i es sens insulte, mas radicala, totala e implacabla. A la precision de l’escalpèl entre las mans d’un medecin legista autopsiant un cadavre. D’unas bonas anmas, que coneisson pas res a l’islam, mancaràn pas de trobar lo prepaus excessiu. Pr’aquò, pels aparaires dels dreches umans, pels democratas e pels esperits liures, criticar d’uèi l’islam en Euròpa e endacòm mai relèva del dever. Coma o ditz tan plan l’autor, cal ben apelar un camèl, un camèl. Adoncas, cal dire e tornar dire dels partidaris de l’amputacion, de la circoncision, de la flagelacion, de l’estatut inuman de las femnas etc… çò que son : valent a dire d’escurantistas religioses e de faissistas.
Hamid Zanaz es un ciutadan del monde nascut arabe en Argèria. Fins 1989, ensenhèt la folosofia (en arabe) a la facultat d’Argièr. Condemnat pels islamistas, quitèt l’ensenhament per trabalhar dins la premsa independenta. Es refugiat en Euròpa desempuèi 1993.

Version e-book (cliquez sur lien ci-dessous)