ARR480 - Description du Château impérial de Pierrefonds
ARR480 - Description du Château impérial de Pierrefonds
  • Charger l'image dans la galerie, ARR480 - Description du Château impérial de Pierrefonds
  • Charger l'image dans la galerie, ARR480 - Description du Château impérial de Pierrefonds

ARR480 - Description du Château impérial de Pierrefonds

Prix normal
€14,95
Prix réduit
€14,95
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du paiement.

Auteur : Eugène Viollet-le-Duc — langue : français — format : 16x24 cm — nombre de pages :  132 — illustrations : en NB.

Pierrefonds est par excellence le monument mal-aimé de la France : restauré par Viollet-le-Duc sur les ordres et les finances de Napoléon III, il ne pouvait, avec autant de handicaps, faire partie des merveilles architecturales de la France de la République. Copié par Louis II de Bavière... et par Walt Disney, c’est pourtant un très majestueux château de conte de fées qui fut, dans une autre vie, une formidable forteresse voulue par le frère de Charles VI, Louis duc d’Orléans et... duc de Valois.
Tout en entreprenant la restauration (à partir de 1858), Viollet-le-Duc fit une description et un historique qui parurent pour la première fois en 1863. Treize éditions se succédèrent jusqu’en 1891, constamment revues et remaniées. La présente réédition en propose deux versions : celle de 1865 et la dernière de 1891 avec, en complément illustratif, l’édition de 1895 de l’album Château de Pierrefonds et de ses 22 vues photographiques d’époque. Il n’est jamais trop tard pour rendre hommage à un architecte d’exception !

Eugène Viollet-le-Duc, né à Paris (1814-1879) est un des architectes emblématiques du XIXe siècle. Son nom est indissociable des restaurations qu’il a menées sur nombre de bâtiments médiévaux. De la Cité de Carcassonne à Notre-Dame de Paris, on lui doit le sauvetage et la sauvegarde d’un grand nombre de monuments nationaux de premier ordre, même si ses idées de restauration seront, par la suite, passablement décriées.


Version e-book (cliquez sur ce lien)