Passer aux informations produits
1 de 2

editions-des-regionalismes

Histoire de la Conquête de la Guyenne par les Français

Prix habituel €15,00 EUR
Prix habituel Prix soldé €15,00 EUR
Vente Épuisé
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Auteur : Henry Ribadieu — langue : français — format : 13,5x21 cm — nombre de pages : 11+ XV+ 542— illustrations : 1 en NB. — occasion : très bon état.
« J’ai cru que je pouvais, moi aussi, malgré son insuffisance, travailler à l’émancipation de mon pays, en rappelant à des hommes qui ne sont plus rien ce qu’ont été leurs aïeux du moyen-âge», C’est en ces termes audacieux et iconoclastes que Henry Ribadieu présente son ouvrage au titre provocateur : Histoire de la conquête de la Guyenne par les Français, publié à Bordeaux en 1866. Entreprise téméraire, puisqu’elle entend être un acte « patriotique de sensibilisation et même de libération ( « d’émancipation ») de la « nationalité gasconne» car Ribadieu use délibérément et constamment de cette terminologie très marquée d’un point de vue politique, qui désigne la volonté d’existence autonome d’une population dont les traits distinctifs sont soulignés. Entreprise
irrévérencieuse, puisqu’elle ne tend à rien moins qu’à prendre le contre-pied de l’histoire officielle nationale et nationaliste française, volontiers glorificatrice de « cette belle centralisation « que chante Michelet. Cette lecture d’une histoire plus nationale que provinciale ne pouvait déranger. C’est sans doute pour cela que l’oeuvre de Ribadieu est si peu mentionnée, encore moins commentée.
Henry Ribadieu (1825-), né à Coimères (Gironde), issu du côté maternel d’une vieille famille noble apparentée aux anciens seigneurs de Montferrand et de Budos, premiers barons du duché à l’époque anglo-gasconne. Journaliste successivement au Courrier de la Gironde puis à La Guyenne — organe des Légitimistes oeuvrant pour le retour à
la monarchie et l’avènement d’Henri V, comte de Chambord — dont il deviendra le rédacteur en chef. Mais c’est aussi l’historien qui révolutionnera l’histoire régionale en la rendant autonome face à la toute-puissance de l’histoire de France « officielle », une et difficilement
« divisible ».

Version e-book (cliquez sur ce lien)