FORRIER (M.) — Petite Histoire d'Arnaga, la maison d'Edmond Rostand


Nouveau

FORRIER (M.) — Petite Histoire d'Arnaga, la maison d'Edmond Rostand

Référence: RA094-B

En stock

17,95
Le prix inclut la TVA mais pas les frais de livraison .
Lo prètz que cap la TVA mès non pas las còstas de mandadís.
Poids du colis: 0,25 kg


Langue : français — Format : 15 x 21 cm — Nbre de pages : 182 — Illustr. en NB & COULEUR.

En 1900, alors qu’il s’apprête à faire représenter L’Aiglon sur la scène du théâtre Sarah-Bernhardt, Edmond Rostand est atteint d’une grave pleurésie. Sauvé par le professeur Joseph Grancher, il vient passer sa convalescence à Cambo-les-Bains. Elu à l’Académie française le 30 mai 1901, il est attaqué vivement par la critique, en septembre, pour son audacieuse Ode à l’Impératrice de Russie, alors hôte officielle de la République française. Pour fuir les sarcasmes du parisianisme, il se réfugie à Cambo afin de poursuivre son œuvre au contact de la nature.
Entre 1903 et 1906, il fait bâtir, à l’extrémité d’un promontoire qui domine la vallée de la Nive, une vaste demeure à l’allure de ferme néo-basque qu’il agrémente d’un merveilleux jardin. Après son décès, survenu le 2 décembre 1918, le domaine d’Arnaga entre dans une période d’incertitude qui s’achève en 1960 par l’acquisition du site par la ville de Cambo-les-Bains. Depuis son ouverture au public, le musée Edmond-Rostand installé dans la villa permet aux visiteurs de découvrir les charmes et le raffinement de la Belle Epoque.
Un ouvrage très documenté, véritable historique de la construction de la villa Arnaga, de ses aménagements et des œuvres artistiques qu’elle contient.

 

Parcourir également ces catégories : Page d'accueil, PAYS BASQUE & BAS-ADOUR (Hist. régionale), ARCHITECTURE & ART RÉGIONAL