AVL278 - Contes populaires de l'île de Corse
AVL278 - Contes populaires de l'île de Corse
  • Charger l'image dans la galerie, AVL278 - Contes populaires de l'île de Corse
  • Charger l'image dans la galerie, AVL278 - Contes populaires de l'île de Corse

AVL278 - Contes populaires de l'île de Corse

Prix normal
€17,50
Prix réduit
€17,50
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du paiement.

Auteur : J.-B. Frédéric Ortoli — langue : français ; corse — format : 16x24 cm — nombre de pages : 188 — illustrations : sans.
Les longues luttes que l’île eut à soutenir contre ses ennemis n’ont pas permis aux indigènes d’aller en assez grand nombre étudier aux savantes Universités du continent italien. Quoique avides d’instruction, les Corses lui préféraient encore la liberté ; de là l’ignorance relative dans laquelle se conservèrent ou se formèrent les légendes fantastiques, les contes merveilleux, les croyances aux fées, aux saints et au diable, qui eurent toujours grand cours parmi ce fier petit peuple. Les hautes montagnes, les gorges profondes et sauvages, les ténébreuses forêts entretinrent aussi une foule de superstitions, profondément enracinées encore aujourd’hui, dans l’esprit de toute une classe de la population. Il n’est presque personne, parmi les gens de la montagne ou de la plaine, qui n’ait à raconter des histoires de fées, de géants, de saints on de diable, qui n’en puisse rapporter une foule ayant trait aux guerres que l’île eut à soutenir contre les envahisseurs, Sarrasins ou génois; car le souvenir de ces luttes s’est conservé tout à fait vivace dans la mémoire du peuple et est encore soigneusement entretenu dans les longues veillées d’automne et d’hiver.
On s’étonnera peut-être de trouver dans ce volume des images et des expressions que l’on n’a point toujours coutume de rencontrer dans ces sortes de récits, cependant ils ont été tous recueillis de la bouche même des paysans, et je me suis attaché, autant qu’il m’a été possible, à reproduire non seulement l’idée, mais la forme et la tournure particulières que leur donnent les conteurs. Cela tient sans doute à la violence des passions, excessives en tout sous cet ardent climat, et à la richesse de l’idiome qui sert à les exprimer... (Extrait de la Préface de l’édition originale de 1883).
Frédéric Ortoli (1861-1906), instituteur, folkloriste et écrivain. On lui doit des recueils de contes pour enfants : Contes de la Veillée, Contes du Capitaine, etc. mais surtout Les Voceri de l’île de Corse et ces Contes populaires de l’île de Corse essentiellement recueillis dans la région de Sarthène.
Nouvelle édition recomposée de ce recueil de contes, à rapprocher des ouvrages du même genre en Gascogne (Bladé, Arnaudin), Bretagne (Cadic, Luzel, Sébillot, Souvestre), Provence (Roumanille), etc.

Version e-book (cliquez sur ce lien)

https://www.7switch.com/fr/ebook/9782824054193/contes-populaires-de-l-ile-de-corse