FONTAN (Francés) — Etnisme, de cap a un nacionalisme umanista


FONTAN (Francés) — Etnisme, de cap a un nacionalisme umanista

Référence: OGO057

En stock

13,50
Le prix inclut la TVA mais pas les frais de livraison .
Lo prètz que cap la TVA mès non pas las còstas de mandadís.
Poids du colis: 0,215 kg


Langue : occitan (languedocien) — Format : 15 x 21 cm — Nbre de pages : 140 — 1 Illustr. en NB.

En 1960, un inconnu, Francés Fontan, fait paraître un petit livre au titre énigmatique: Ethnisme, vers un nationalisme humaniste. Dans celui-ci il expliquait que la langue est l’indice synthétique de la nation. Que partout où il y a une langue parlée sûr un territoire donné, il y avait une nation et que chaque nation avait droit a son Etat indépendant propre. Cette nouvelle doctrine, l’intellectuel (qui était autodidacte), l’appela «ethnisme» par référence au mot grec «ethnos» qui signifie peuple ou nation. L’ethnisme redessina la carte du monde en contestant les Etats-nations artificiels pour les remplacer par des Etats correspondant aux nations dont les frontières étaient ethno-linguistiques et non plus le résultat d’impérialismes guerriers. Un an auparavant, Francés Fontan avait créé le Parti Nationaliste Occitan devenu maintenant le Parti de la Nation Occitane. Organisation politique dont le but clairement énoncé est l’indépendance de l’Occitanie.
Plus de cinquante ans après la publication du livre de Francés Fontan, l’ethnisme est plus que jamais d’actualité et représente un avenir pour l’humanité. Néanmoins, le livre ne se résume pas a la définition d’un nationalisme anti-impérialiste de type ethnique, il présente une analyse des rapports nouveaux qui sont a promouvoir entre nations, entre hommes et femmes, entre classes d’âge et entre classes sociales. Il est un projet pour une société de liberté et d’amour.
Francés Fontan est né à Paris (1929-1979). Son père y exerçait la profession de contrôleur des chemins de fer. Sa mère, née De Cors, était issue d’une vieille famille de la noblesse gasconne. Il vécut un moment à Nice, puis, en 1964, il se réfugie dans les vallées occitanes de l’Etat italien et y continue son travail de recherche politique, linguistique et sociologique. Durant cette période il publia plusieurs textes. Fatigué par son intense activité de théoricien du nationalisme ethnique et de militant de terrain, usé et découragé, Francés Fontan est hospitalisé à Cunèu en décembre 1979. Il y meurt d’une congestion cérébrale le 19 du même mois.

En 1960, un desconegut, Francés Fontan, faguèt publicar un libròt amb un títol enigmatic : Etnisme, cap a un nacionalisme umanista. I explicava que la lenga es l’indici sintetic de la nacion. Que pertot ont i a una lenga parlada sus un territòri donat, i a una nacion e que cada nacion a drech a son Estat independent pròpri. Aquela doctrina novèla, l’intellectual de tria, tot ben que siá estat un autodidacte complet, l’apelèt « etnisme » per referéncia al mot grèc etnos que significa pòble o nacion. L’etnisme tornava dessenhar la mapa del mond en contestant los estats-nacions artificials e los remplaçar per d’Estats correspondent a de nacions que lors frontièras serián etno-lingüisticas e non pas la resulta d’imperialismes guerrièrs. Un an abans, Francés Fontan aviá creat lo Partit Nacionalista Occitan vengut ara Partit de la Nacion Occitana, que sa tòca es justament l’independéncia d’Occitània.
Mai de 50 ans après, l’etnisme es mai que jamai d’actualitat e representa l’avenir. Pasmens, lo libre presenta tanben una analisi dels raports novèls de promòure entre nacions, entre òmes e femnas, entre classas d’atge e entre classas socialas. Es un projècte per una societat de libertat e d’amor. Aquí n’avetz la primièra revirada en lenga d’òc, deguda al Sèrgi Viaule.

Francés Fontan (1929-1979) nasquèt a París.  Visquèt un moment a Niça, puèi, en 1964, se refugièt dins las Valadas occitanas de l’Estat Italian. I contunharà lo seu trabalh de recèrca politica, lingüistica e sociologica. Abenat e descorat, Francés Fontan es espitalizat a Cunèu en decembre de 1979. Se morís d’una congestion cerebrala lo meteis mes

 

Nous vous recommandons aussi

VIAULE (S.) — Na Balfet, roman policièr en occitan
14,50 € *
Poids du colis: 0,245 kg
VIAULE (S.) — Barrutlada en Irlanda e en Gallas
16,50 € *
Poids du colis: 0,255 kg
MAGRE (M.) — La Sang de Tolosa
16,75 € *
Poids du colis: 0,325 kg
*
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .

Parcourir également ces catégories : OCCITAN (Etudes, dictionn., apprentissage), HISTOIRE GÉNÉRALE, POLITIQUE (essais)