MEYRAC (Alb.) — La Forêt des Ardennes (Légendes, Coutumes, Souvenirs)


Nouveau

MEYRAC (Alb.) — La Forêt des Ardennes (Légendes, Coutumes, Souvenirs)

Référence: AVL196
22,95
Le prix inclut la TVA mais pas les frais de livraison .
Lo prètz que cap la TVA mès non pas las còstas de mandadís.
Poids du colis: 0,46 kg


La Forêt des Ardennes a été publié, initialement, en 1896. C’est le fruit des recherches et des collectages de l’auteur : en quelque sorte une défense et illustration du pays ardennais, de ses spécificités réelles et légendaires, de son passé et de son présent de la fin du XIXe siècle. « C’est cette chose mystérieuse et troublante, l’Âme d’un pays, qu’on sent frémir à chaque page, dans la Forêt des Ardennes de M. Albert Meyrac. Le passé de cette belle région se réveille, et ses héros défilent sous nos yeux enchantés ; ses tours abattues se redressent au sommet des monts, tandis que les chênes séculaires, les hêtres gigantesques, tous les grands arbres innommés — sous lesquels les peuplades antiques croyaient la divinité plus près d’eux — viennent refleurir magiquement à la place des cheminées d’usines et des poteaux du télégraphe. Quelle aimable évocation, quel bain de poésie et de rêve ! Après avoir décrit les Ardennes actuelles, telles que peut les voir le géographe le plus scrupuleux, l’auteur nous fait pénétrer dans l’Ardenne fabuleuse et fantastique, dans cette forêt immense qui s’étendait, d’après la légende, des portes de Poitiers à celles de Constantinople. Et dans le mystère de ces solitudes, il nous montre tour à tour, comme dans une éblouissante féerie, les Gaulois, les Romains, les druides aux faucilles d’argent, les évêques aux crosses d’or, les chevaliers aux rudes cuirasses, les jongleurs aux violes légères, tandis que les follets dansent au clair de lune, ou que de grands chasseurs blancs courent dans les airs en faisant, au son d’invisibles cors, de barbares et prodigieuses battues... (extrait de la Préface de Jean Rameau). Albert Meyrac, né à Béligny (1847-1922), est un journaliste et folkloriste, d’origine landaise (Dax) — d’où la Préface de Jean Rameau, alors célèbre écrivain régionaliste gascon. Albert Meyrac est successivement journaliste à La Gironde à Bordeaux, au Réveil des Landes à Dax, au Patriote de l’Ouest à Angers, au Républicain de Cannes. En 1883, il devient rédacteur en chef du journal Le Petit Ardennais et le restera jusqu’à l’invasion allemande en 1914. Durant cette période, il se passionne, à l’instar du Breton Paul Sébillot son modèle, pour tout ce qui touche au folklore de sa région d’adoption : les Ardennes. Ses recherches, collectages et travaux divers donneront lieu à nombre de publications régionalistes : Traditions, coutumes, légendes et contes des Ardennes, comparés avec les traditions, légendes et contes de divers pays, préf. de P. Sébillot ; Contes du pays d’Ardennes ; La Forêt des Ardennes ; Villes et villages des Ardennes ; La légende des Quatre fils Aymon ; Géographie illustrée des Ardennes.

Accessoires

Produit Remarque Statut Prix
PANNEEL (H.) — Contes & Légendes du Pays d'Ardenne PANNEEL (H.) — Contes & Légendes du Pays d'Ardenne
17,95 € *

Fiche technique du produit

*
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .
Afficher les propriétés de l'accessoire

Parcourir également ces catégories : Page d'accueil, FOLKLORE, MOEURS & COUTUMES, CONTES & LÉGENDES, ARDENNES - Histoire régionale