SARRAMON (Arm.) — Les Quatre-Vallées, Aure-Barousse-Neste-Magnoac essai historique (Tome Ier)


Nouveau

SARRAMON (Arm.) — Les Quatre-Vallées, Aure-Barousse-Neste-Magnoac essai historique (Tome Ier)

Référence: ARR445
Ancien prix 25,00 €
25,00
Le prix inclut la TVA mais pas les frais de livraison .
Lo prètz que cap la TVA mès non pas las còstas de mandadís.
Poids du colis: 0,445 kg


Plusieurs régions dans les Pyrénées portent le nom de Quatre-Vallées. Il ne s’agit en général que d’une appellation toute locale. Une seule est retenue par l’Histoire : celle qui fait l’objet du présent travail et dont les parties constituantes sont : la vallée d’AURE, la vallée de BAROUSSE, la vallée de NESTE, la vallée de MAGNOAC. À l’exclusion de cette dernière, qui ne présente d’ailleurs aucun des caractères géographiques d’une vallée, les trois premières, incluses dans le bloc des Pyrénées centrales, ne se distinguent en rien de leurs voisines jusqu’au Xe siècle et en suivent le sort. Il faut, pour leur donner une individualité, la création du comté d’Aure. Ainsi se fait leur entrée dans l’Histoire. Le nom en est divers au cours des âges ; comme aussi les frontières. Il ne saurait être question, au début du moins, d’un pays bien déterminé. Sans désignation propre, sans limites précises, il n’est d’abord qu’un groupe de vallées juxtaposées : Aure, Louron, Larboust, Oueil, Barousse et Neste. Les Romains l’engloberont dans cet ensemble beaucoup plus large, que, sous le nom de Convenæ, ils assembleront, autochtones et déportés d’Ibérie mélangés, dans le bassin supérieur de la Garonne. Au Xe siècle, le comté d’Aure naît. Mais rapidement il se démantèle. Vicomté de Labarthe au XIIIe siècle, il n’est plus traité que de baronnie, quand, fin du XIVe, la maison locale éteinte, le domaine, émietté par la féodalité, passe aux comtes d’Armagnac, lesquels à leur tour disparaissent un siècle plus tard. Le pays se rattache alors à la Couronne de France. Une fois de plus, le nom change. Les documents usent parfois encore du titre de baronnie de Labarthe, ou de Magnoac, ou même de Barousse. L’appellation officielle devient État des Quatre-Vallées, jusqu’en 1790, date à laquelle la réorganisation administrative du royaume raye le nom et annexe les vallées au département des Hautes-Pyrénées, réduisant au rôle de chef-lieu de canton leurs modestes capitales (Préambule). Voici, en deux tomes, la réédition de l’œuvre magistrale du Dr Armand Sarramon (1884-1969) dont la première publication remonte à 1954. Le premier tome traite de l’histoire des Quatre-Vallées des origines à 1789 ; le second de la vie politique, économique, religieuse et quotidienne des Quatre-Vallées.

Nous vous recommandons aussi

*
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .

Parcourir également ces catégories : Page d'accueil, HAUTE-GARONNE (Hist. régionale), HAUTES-PYRÉNÉES (Hist. régionale)